Language setting Selected
Select Option
ACHETER

lahn

Pré-création disponible le 16 mai !
Lahn disponible dès le 23 mai !
play the video popup ESSAYEZ
GRATUITEMENT
lahn

Histoire

"Défenseuse des faibles et exterminatrice du mal."


Dans un royaume loin à l’est s’érigeait un imposant château appelé Kirin. La végétation qui recouvrait l’arrière du château Kirin commença à se répandre à l’intérieur de ses murs.
Les familles nobles les plus éminentes du royaume se mirent à discuter des significations de ces signes quand une ombre se mit à masquer la pleine lune. C’est alors qu’une lueur commença à briller au fin fond d’une forêt environnante.


Les nobles remarquèrent qu’un doux parfum émanant de la forêt avait commencé à envelopper le château Kirin.


L’un d’entre eux, un érudit respecté de tous, déclara « Il s’agit du parfum d’une orchidée. Ne trouvez-vous pas qu’il s’agit de la plus élégante des fragrances ? Cette douce senteur est présente dans les villages voisins depuis quelques jours déjà. Ne pensez-vous pas qu’il s’agit d’un bon présage et que la plante à l’origine de ce parfum est sans nul doute de grande valeur ? » Le roi, qui écoutait avec attention l’avis de l’érudit, ordonna a ses soldats de partir à la recherche de la source de cette fragrance.





Les soldats du roi traversèrent de longues distances afin de pouvoir mettre la main sur cette incroyable orchidée. Et lorsque finalement ils tombèrent dessus, ils réalisèrent que sous cette orchidée se trouvait un bébé aussi délicat et magnifique que la fleur elle-même.





Rapidement, une rumeur commença à raconter que le bébé était en réalité la déesse des orchidées, réincarnée dans notre monde telle une bénédiction des cieux envers le royaume.
Tout le royaume était en liesse. Même le roi, méprisé dans tout le royaume pour sa cruauté, fit le vœu d’élever lui-même ce bébé et d’en faire un protecteur du royaume.



L’enfant avait un potentiel hors du commun. Ses capacités naturelles étaient telles que bon nombre de pratiquants d’arts martiaux du royaume souhaitèrent en faire leur apprentie. Cependant, le roi avait déjà sa propre idée quant au type d’éducation qu’il lui conviendrait.
On lui apprit à pratiquer des danses cérémonielles à l’épée qu’elle réalisait ensuite durant des festivals et autres événements particuliers. Bien qu’elle impressionnait de son talent, elle n’était pas autorisée à en apprendre davantage sur les arts martiaux à l’épée.


Bien qu’on ne la laissa pas affûter ses aptitudes physiques, elle fut néanmoins capable de renforcer son esprit grâce à l’enseignement de nombreux maîtres et érudits.


À l’âge de 16 ans, elle devint une gardienne du sanctuaire et elle commença à multiplier les fonctions. Elle fit de son mieux pour conseiller le royaume grâce à son esprit fin et aiguisé. Elle souhaitait remettre le royaume sur le droit chemin après les années de règne d’un roi honni.


Le peuple commença à l’acclamer et à l’encenser. Mais l’un d’entre eux ne partageait pas leur ferveur.
Cet homme était las d’être continuellement dans l’ombre de cette gardienne du sanctuaire.
Membre de la cour, il n’hésitait pas à faire preuve de fourberie et de traîtrise afin de gravir les échelons et de devenir un confident du roi.


Un jour, alors qu’il accompagnait le roi, cette homme sournois en profita pour murmurer à l’oreille du souverain : « Mon cher roi, pendant innombrables années j’ai été un fidèle serviteur et un loyal conseiller du royaume...
...N’est-il pas présomptueux, voire même malintentionné, que de voir une enfant agir comme si elle avait le droit de conseiller sur les affaires de la couronne et décider du destin même de notre royaume ? »
Ces paroles finirent par réveiller une peur enfouie dans le cœur du roi. Il avait pris sous son aile l’enfant orchidée dans le but de gagner le soutien de son peuple. Mais désormais, il s’inquiétait de ses véritables intentions et il commença à la percevoir comme une menace qui tentait de lui ravir son trône. Sachant pertinemment qu’elle était extrêmement populaire parmi ses sujets, le roi en vint à la conclusion que les murmures de ce courtisan reflétaient la réalité.


Il fit arrêter la gardienne du sanctuaire et l’assigna à résidence. Comme seule liberté, il l’autorisa uniquement à pratiquer ses rituels du sanctuaire.


Mais un beau jour, un jeune homme escalada les murs du sanctuaire et pénétra dans la résidence de la gardienne du sanctuaire.
Le jeune homme se présenta comme étant Yeung Reung-Hyang. Il était membre de la cour mais disait aussi qu’il deviendrait un jour l’homme le plus fort et le plus cultivé du royaume.
« Gardienne du sanctuaire, je sais que se cache en toi un grand potentiel et qu’il n’attend qu’à se réveiller. Quiconque pose son regard sur toi réalise aussitôt le talent dont tu fais preuve lorsque tu pratiques tes danses cérémonielles. On ne peut être que captivé par l’étendue de tes capacités. Souhaites-tu vraiment passer le restant de tes jours à n’apprendre qu’à travers tes livres ? »


Bien évidemment, la gardienne du sanctuaire ne pouvait qu’approuver les paroles de Yeung. Pour célébrer leur rencontre, Yeung lui offrit un long et solide ruban pour attacher ses cheveux, ruban qui lui servirait pendant les longues années d’entrainement rigoureux qui l’attendaient.
Ainsi donc ils commencèrent à s’entraîner ensemble dans le plus grand des secrets.
La gardienne du sanctuaire, à la fois douée et intelligente, fut rapidement égalée par Yeung. Au fur et à mesure qu’ils s’entrainaient ensemble, leurs compétences martiales gagnaient en puissance.



Les années passèrent et la gardienne du sanctuaire devint une femme magnifique et avisée, adorée plus que jamais par les habitants du royaume. De son côté, les talents martiaux de Yeung commencèrent à faire parler d’eux dans tout le royaume et il devint rapidement un héros aux yeux du peuple.


Mais pendant ce temps, le roi succombait de plus en plus à sa paranoïa en raison des nombreux mensonges du courtisan perfide, sans cesse à ses côtés. Le roi devint jaloux de la popularité de la gardienne du sanctuaire et bien qu’il souhaitait la bannir du royaume, il ne voulait pas s’y risquer, de peur d’être haï davantage par ses sujets.



Mais c’était sans compter sur la fourberie du courtisan qui murmura à l’oreille du roi : « Mon roi, me voilà bien inquiet concernant cette jeune femme... Cette gardienne du sanctuaire. Je suis persuadé que sa popularité auprès de vos sujets ne sert qu’un seul et même dessein : s’emparer de votre trône...
Vous devriez ordonner à ce fauteur de troubles qu’est Yeung de conquérir le château Eshi. Qui aurait pu croire que ce gredin chercherait à rallier notre bon peuple à sa cause ? Faites-le accompagné par cette gardienne du sanctuaire afin que le peuple soutienne cette entreprise. Saisissez cette opportunité pour vous assurer que ces deux là soient tués. Un accident est si vite arrivé... Alors seulement, notre bon roi pourra de nouveau être en paix... »



Pendant de nombreux années, le royaume a tenté en vain de s’emparer du château Eshi, réputé imprenable.
Après avoir ordonné la prise du château d’Eshi, Yeung et la gardienne du sanctuaire se mirent en route. Bien qu’ils considéraient inhabituel le fait que peu de ressources leur soient alloués pour une mission aussi périlleuse, ils ne se risquèrent pas à remettre en question les ordres du roi. De plus, il était dit qu’avec la gardienne du sanctuaire à leurs côtés, la victoire était certaine.


Car si tout le monde la savait érudite, personne n’était au courant quant à ses talents au combat.



Durant six longs journées ils marchèrent, sans apercevoir le château d’Eshi.
Ils finirent par arriver dans un grand champ. Les hautes herbes ondulaient dans le vent telles des vagues sur une mer agitée. Quand soudain, sans crier garde, les soldats les escortant dégainèrent leurs armes à l’encontre de Yeung et de la gardienne du sanctuaire.
Yeung comprit de suite ce qui se passait... Les ressources limitées pour cette mission, la traversée sans fin à la recherche du château... Tout cela n’était qu’une ruse destinée à éliminer.
Tous deux furent déroutés... C’est une chose que de perdre la vie face à un ennemi, mais la perdre en combattant ses propres compatriotes, ceux-là même qu’ils considéraient comme leurs frères d’arme...
Les soldats chargèrent lances à la main et sans crainte en direction de Yeung et de la gardienne du sanctuaire.
Et alors que Yeung et la gardienne du sanctuaire restaient abasourdis et interloqués par ce qui se passait, les propres soldats de Yeung périssaient les uns après les autres en tentant de le défendre. Yeung ne put rien faire si ce n’est verser des larmes de tristesse pour ses camarades tombant au combat.
Il saisit l’arme d’un de ses compagnons et commença à attaquer, emplit d’un désir de vengeance.
Mais étant grandement en sous nombre, il y avait peu d’espoir qu’il ressorte vainqueur d’un tel affrontement.


Alors qu’il était sur le point d’abandonner, il aperçut une sorte de pendule en forme de croissant virevolter et démembrer les soldats qui l’attaquaient.


Il s’agissait de la gardienne du sanctuaire, maniant à la fois le Pendulum et l’Épée cérémonielle grâce au ruban que Yeung lui offrit des années auparavant. Grâce à cette étrange combinaison, elle tranchait la chair et les membres de ses ennemis avec une élégance inégalée. Il s’agissait d’un spectacle que Yeung n’avait encore jamais observé.
Elle avait, semble t-il, gardé cette compétence secrète...
Un tel talent... Il se demanda combien de mois... combien d’années il lui avait fallut pour maîtriser à la perfection cet art funeste.
Assister à un tel combat inspira Yeung qui sentit un regain d’énergie. Si elle n’avait pas abandonné, alors lui non plus n'abandonnerait pas


À la mort de leur dernier adversaire, il ne restait qu’une mare de sang là où se trouvait ce champ paisible où le vent soufflait dans les hautes herbes. Cependant, malgré le carnage qui avait eu lieu, Yeung et la gardienne du sanctuaire furent enveloppés par un fort parfum d’orchidée.
Yeung semblait grièvement blessé.S’appuyant sur son épée, il prit le temps de dire à la gardienne du sanctuaire :
« Enfuis-toi d’ici... et pars vers l’ouest. Tu sais comme moi que si tu rentres au sanctuaire, ils ne manqueront pas... d’essayer de te tuer à nouveau. Alors prends la route vers l’ouest... et continue de t’entraîner... Qui sait... Un jour tu seras peut-être assez puissante pour pouvoir rentrer chez toi... Mais pour le moment tu n’as pas le choix... Il te faut partir. »



La gardienne du sanctuaire fut troublée par les paroles de Yeung, et tenta de prendre sa main... Mais il refusa...
Elle remarqua alors une épée traversant de part en part la poitrine de Yeung. C’est à ce moment là qu’elle comprit les paroles de Yeung.
Lorsque Yeung se rendit compte que la gardienne du sanctuaire était au bord des larmes, il tenta de la réconforter.


« Ne sois pas malheureuse... Tu sais que je serais toujours à tes côtés. Quoi qu’il t’advienne, qu’importe où tu te trouves... Je serais avec toi... Alors je t’en prie, ne verse pas de larmes... »



Ce furent les derniers mots prononcés par Yeung et alors qu’elle prenait le corps inanimé de son ami dans ses bras, ses derniers mots continuèrent de résonner dans son esprit et de vibrer dans son cœur.
Yeung était un homme brillant et sans peur... Jamais elle n’aurait imaginé le voir partir ainsi.
Après avoir pris le temps de le mettre en terre, elle ne pu se résigner à l’abandonner.
Elle songea a sa vie passée, comment on l’avait gardée enfermée, loin de tout contact humain. Elle ne souhaitait pas revivre une telle vie.
Elle ne souhaitait pas non plus fuir et devenir une érudite pour ne vivre qu’au contact de livres. Elle avait connu les combats, versé du sang et tué. Elle était désormais une combattante.


Et bien qu’elle avait perdu une personne proche, son histoire ne faisait que commencer.


La gardienne du sanctuaire fit donc une promesse...
Celle de partir vers l’ouest et de poursuivre son entraînement. Elle jura qu’un jour, elle deviendrait suffisamment forte pour rentrer et affronter ceux l’ayant trahi elle et Yeung.


Dorénavant, elle serait la défenseuse des faibles et l’exterminatrice du mal.

lahn

Compétences de combat

Sautez dans les airs et déplacez-vous sur une grande distance rapidement.
Donnez un coup de pied brutal sur le Pendulum pour l'envoyer sur vos ennemis.
Lancez une attaque tournoyante puissante qui projettera les ennemis dans les airs.
Chargez rapidement l'ennemi, tout en ayant la possibilité de l'attaquer.
Mutilez vos adversaires en envoyant violemment votre Pendulum.
lahn

Montez de niveau !

Montez de niveau avec votre Lahn pour recevoir des récompenses. Plus haut sera votre niveau et plus grande seront les récompenses ! Durée de l’événement: du 23 mai (après maintenance) au 13 juin (avant maintenance)
Niv.15 reward list
  • Lingot d'or 10 G
Niv.25 reward list
  • Lingot d'or 10 G x3
  • Parchemin d'EXP de
    compétence supplémentaire x5
Niv.35 reward list
  • Lingot d’or 10 G x5
  • Parchemin d'EXP de combat supplémentaire x5
  • Pierre noire (arme) x10
  • Pierre noire (armure) x10
Niv.45 reward list
  • [Événement] Larme d'Elion x10
  • Conseils de Valks (+15)
  • Éclat de cristal noir dur x3
  • Éclat de cristal noir tranchant x3
Niv.55 reward list
  • Lingot d'or de 100 G x2
  • [Événement] Boîte de breuvages de haute qualité x5
  • [Événement] Boîte cadeau de la famille Lauren x2
ㆍJetez un coup d’œil aux Défis (Y) et récupérez vos récompenses ! (Une seule fois par famille)

Service Information

The content of this game is suitable for persons aged 16 years and over only. It contains: Realistic looking violence - Encouragement of the use of alcohol/tobacco
CONDITIONS D'UTILISATION | MENTIONS LÉGALES | POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ | ASSISTANCE © 2015-2018 Kakao Games Europe B.V.
Tous les droits de propriété intellectuelle et les marques commerciales sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.
kakaogames PEARL ABYSS
video popup